La Ligne Jaune. François Boulo

Prix : 3,90€

Le livre qui manquait, par le porte-parole devant les médias des Gilets jaunes, le jeune avocat de Rouen, François Boulo.

« Loin des représentations faussées de l’élite parisienne autoproclamée, le mouvement des gilets jaunes incarne ce que notre peuple français représente depuis toujours : cette capacité à s’indigner, à se révolter face à l’injustice ; c’est ce peuple qui en occupant les ronds-points le samedi 17 novembre 2018, s’est dressé en faveur de la liberté, l’égalité et la fraternité, à une époque où l’on ne peut qu’être désespéré face au triomphe sans limite de l’argent et de l’individualisme.

Les gilets jaunes ont été injustement assignés à la condition de sauvages, alors qu’ils n’aspirent qu’à retrouver l’idéal républicain consacré par notre devise nationale. »

L’auteur :

François Boulo, 32 ans, issu d’une famille inscrite dans le gaullisme social, est avocat au barreau de Rouen, pratiquant de droit du travail et le droit bancaire. Devenu le porte-parole des gilets jaunes devant les médias, il a travaillé à la création d’une plateforme, « La ligne jaune GJ », pour construire démocratiquement la suite du mouvement.


Communiqué officiel de la Ligne Jaune en soutien au mouvement de grève générale du 5 décembre 2019



Le 17 novembre 2018, le peuple français s’est soulevé pour exprimer sa colère. Un an après, rien n’a changé. Plutôt que d’écouter le peuple en recherchant des solutions au service de l’intérêt général, le pouvoir exécutif l’a violemment réprimé en instrumentalisant la police et la justice.Le Président de la République et le gouvernement restent sourds à toutes les revendications exprimées.

Pendant qu’Emmanuel Macron s’obstine à faire des cadeaux fiscaux de 30 milliards par anaux ultra-riches, les classes moyenne et populaire supportent l’essentiel des impôts et taxes directes et indirectes (TVA). Le pouvoir d’achat de biens de première nécessité est en baisse, l’effondrement des services publics essentiels continue, l’inaction face à l’urgence climatique est un fait avéré.

Aujourd’hui dans notre pays, plus de 15% de la population vit avec moins de 1.000 € par mois, le nombre de ceux ne pouvant plus payer leurs factures, ou simplement remplir correctement leur frigo, explose.

Aujourd’hui dans notre pays, des millions de retraités, de salariés, de chômeurs, ne peuvent plus se soigner correctement.

Aujourd’hui dans notre pays, on observe une multiplication des suicides chez les agents des services publics hospitalier, de l’éducation, des transports, des finances publiques, de la police. Un agriculteur se suicide tous les deux jours.

La suite sur la plateforme la Ligne Jaune….

2 Responses